Compte-rendu des travaux réalisés les 22 et 24 mars 2012

Travaux du 22 et 24 Mars 2012 – réalisation de travaux sur le plan d’eau.

Le ponton a été mis à l’eau comme prévu le mercredi 21 mars vers 17h00 avec Jacques LASQUELLEC, Philippe BOUCHET , Philippe VALMIR, Philippe RYO et Jean Bernard WILLEMS. Le matériel a été préparé pour intervenir directement le jeudi 22 Mars.

Lors de notre intervention dans l’hiver, nous avons eu 2 personnes qui sont tombées à l’eau. Elles n’avaient pas leur gilet, car trop encombrant.
Suite à cette situation, le CA a décidé d’acquérir 7 gilets automatiques.
Suite à une demande de devis à 3 fournisseurs de ce genre de matériel, Jacques Lasquellec a fait cet achat lundi dernier.
Nous avons donc maintenant l’obligation de mettre ces gilets, que ce soit sur le ponton ou sur les embarcations de l’ANG.
Didier Fumoux a préparé des fiches d’utilisation du matériel en général et aussi une pour l’attribution temporaire des gilets.

Les travaux de manutention des corps morts sont très salissants. Afin de préserver ces gilets en bon état, nous demandons à tous les utilisateurs de ces matériels de les protéger en utilisant les combinaisons « papier » qui seront mises par-dessus. De plus ces combinaisons protègent aussi vos vêtements.

Intervention du jeudi 22 mars 2012.

Présents : Jacques LASQUELLEC, Philippe BOUCHET, Philippe VALMIR, Philippe RYO, Jean Bernard WILLEMS, Vincent RAINEAU.

Arrivée des personnes volontaires à 8h00.

Conditions météo : Beau temps avec une mer très calme, température estivale (18°maxi), température de l’eau 11°.

Démarrage des opérations à 8h30.

  1. La première opération a été la mise en place du chenal avec les nouvelles bouées peintes par l’équipe du jeudi. Placement de 12 petites bouées et des 2 bouées plus grosses pour l’entrée du chenal. Le résultat est visible que ce soit du départ de la cale ou de l’arrivée du large. Nous avons suivi le plan établi en 2008, et depuis il y a une grosse tête de roche qui est désensablée et se situe en plein milieu du chenal. Cette roche est dangereuse à marée basse. Donc il a été décidé de déplacer la partie arrivée sur la cale du chenal vers l’ouest. Travaux a réaliser au plus vite. Les bouées d’entrée du chenal ont été refaites et donc replacées à leur place prévues. Nous n’avons pas pu repêcher les anciens corps morts de ces bouées pour l’instant.
  2. Mise en place de la bouée (tonne) visiteur. Cette bouée en fer est un peu trop enfoncée dans l’eau du fait du poids de la chaîne qui la retient. Pour l’instant on la laisse afin de voir son comportement et son utilisation.
  3. Remise en place de la Bouée Est avec vérification de la ligne de mouillage. Une erreur de marquage à la peinture de la position de cette bouée, nous a obligé à gratter le mot SUD. Il faudra prévoir l’inscription EST à la peinture ultérieurement.
  4. Le déplacement du corps mort 710 (mouillage C12) de M Yves LEVEQUE a été fait pour le remettre dans le plan d’eau. Nous avons constaté une usure importante sur l’anneau inférieur de la bouée. Le propriétaire sera averti de ce problème. Le corps mort est à déplacer à sa position définitive ultérieurement (pas d’urgence).
  5. Remise en place de la bouée SUD avec changement de la chaîne haute. Son déplacement à sa position exacte sera à faire assez vite.
  6. La vérification du mouillage C17 que M Mickaël MEUNIER nous rétrocède n’a pu se faire. Le mouillage est coulé. Il faut prévoir une recherche avec le propriétaire afin de finaliser le rachat.
  7. La vérification du mouillage D33 (CM N° 8) que M Sébastien PARMENTIER nous rétrocède n’a pu se faire. Le mouillage est coulé. Il faut prévoir une recherche avec le propriétaire afin de finaliser le rachat. Toutefois Vincent RAINEAU se propose de le rechercher car c’est lui qu’il l’avait en prêt l’année dernière.
  8. Le déplacement du mouillage C13 de M Jean-Paul CHAUVEL a été l’occasion de constater que le corps mort 93 était très usé. Nous avons décidé de le ramener à la cote pour expertise par son propriétaire et les responsables du plan d’eau. Cela doit être réalisé le week end du 30mars. Il est actuellement devant la pêcherie face à la cale. Ensuite une solution sera adoptée. Remise de ce corps mort en place ou nouveau corps mort.

Fin des opérations vers 17h30. Mise au mouillage du ponton pour l’intervention du samedi.

Intervention du samedi 24 mars 2012.

Présents : Jean-Pierre CHATEAU, Didier FUMOUX, Christian LANIAU, Olivier FOSSE, Jean Bernard WILLEMS, Eric LASSALLE, Roland ARDOUIN, Thierry LIDOU, Jean Pierre JINVRESSE, ainsi que le passage de Jacques LASQUELLEC, Yves Marie RICHER, Daniel CLEDIC.

Arrivée des personnes volontaires à 8h00.

Conditions météo : Beau temps avec une mer très calme, température estivale (20°maxi) température de l’eau 11°.

Démarrage des opérations à 8h30.

  1. Le déplacement du mouillage D16 (CM N° 93) de M Alexandre BASSET n’a pu se faire. Le mouillage est coulé. Il faut prévoir une recherche avec le propriétaire afin de finaliser le déplacement à sa place définitive.
  2. Le contrôle du corps mort n°91 (mouillage E16) demandé par M Yves HUE a été fait par l’équipage. Le corps mort a été arraché avec force, la chaîne mère est en parfait état malgré une légère usure. Le corps mort a été replacé à sa place définitive. Mouillage opérationnel.
  3. Le déplacement du mouillage E15 (CM N° 92) de M Gustave POGUT a été réalisé pour le mettre à sa place définitive. Le corps mort a été arraché sans trop de difficulté. La chaîne mère est assez usée, mais est encore solide. Le fait d’avoir levé le corps mort sans problème démontre une bonne résistance. Il faudra vérifier le corps mort avec le propriétaire dans les prochaines années.
  4. Le contrôle du corps mort n°85 (mouillage D17) demandé par M Philippe CHOUTEAU a été fait par l’équipage. Le corps mort a été arraché avec force, la chaîne mère est en parfait état malgré une légère usure. Le corps mort a été replacé à sa place définitive. Mouillage opérationnel.La mer étant trop basse, nous sommes allés travailler sur les mouillages du large.
  5. Régler le problème des mouillage C28 et C27 qui étaient trop près. Le mouillage C28 (CM N° 149) de M Frédéric NEUMAN a été déplacé en C25 (place définitive). Corps mort opérationnel. Avertir le propriétaire.
  6. Suite à l’opération décrite ci-dessus, le mouillage C28 (CM N°125) de M Roger BROSSEAU a été remise à flot. Sa bouée d’hivernage ayant été abîmée par l’emmêlement avec le mouillage C28, nous avons mis une bouée jaune de marquage pour que le propriétaire puisse le récupérer. Avertir le propriétaire.
  7. Ayant prévu l’attribution du mouillage C17 pour Jean-Bernard WILLEMS qui a un nouveau bateau avec un tirant d’eau de 1m30. C’est lui-même qui a recherché ce mouillage qui était coulé. Ce mouillage étant retrouvé, nous avons vérifié le corps mort et regréé dans la foulée avec la ligne de mouillage de Jean-Bernard. Le mouillage est opérationnel. Le cas JB Willems est ainsi réglé. Nous pouvons maintenant, réaliser les démarches de rachat et vente du corps mort auprès de Mickaël Meunier.
  8. Déplacer la bouée Sud à sa place définitive. Dans cette opération nous avons été bloqué par un autre emmêlement. Un corps mort était accroché à la ligne de soutien de la bouée. Avec beaucoup de difficulté, nous avons réussi à démêler les 2 corps morts. La bouée SUD a été replacée à sa place définitive, et l’autre corps mort a été ramené à la côte face à la pêcherie noire de l’îlot de la cale. Il sera à vérifier et peut être à réattribuer.
  9. Vérification d’une bouée à moitié coulée. En fait Corps mort n°10 (mouillage prévu en D34) de M Vincent VIRIQUE. Nous avons relevé le corps mort pour le déplacer, et nous avons constaté que la chaîne mère était usée. Ramener le corps mort dans la petite anse près de la pêcherie jaune. Il faudra vérifier le corps morts avec le propriétaire au plus vite, de façon à voir quelle solution nous adopterons.
  10. Mise en place du Mouillage C22 (CM N° 148) de M Sébastien PARMENTIER. Le corps mort est sa place définitive. Pour rassurer Sébastien nous avons pris la hauteur d’eau au moment de la mise en place et le résultat est de 7m60 à 17h10 le 24 mars 2012. Avec ces infos et avec le calcul SHOM qui nous donne 5m24 à l’heure du relevé, on peut dire que le fond est à la cote d’environ 2m30. Donc aucun souci d’échouage, à moins d’un tsunami.
  11. Ayant mis beaucoup de temps dans les opérations de démêlage des mouillages, nous n’avons pas pu intervenir à temps sur le mouillage C29 que nous devions vérifier. En fait la bouée d’hivernage est très compressée et elle coule à marée haute. Il faut prévoir rapidement une autre bouée de soutien. Peut être l’équipe du jeudi pourrait le faire !!
  12. Afin de ne pas mettre en péril les embarcations qui suivraient le chenal actuel et qui arriveraient sur la tête de roche citée dans l’intervention du jeudi, nous avons replacé les bouées du chenal. Nous avons réaligné la partie située entre la limite du plan d’eau et la cale de Trébézy. Après avoir visualisé l’ensemble des bouées il s’avère qu’il faudra déplacer 2 autres bouées, afin de laisser un rayon d’évitage plus important au mouillage E13 d’Arnaud PERE.
  13. Remontée du ponton vers 18h00. Nettoyage et rangement du matériel avec tous les bénévoles sur place.

Travail a effectuer suite à cette journée : Didier Fumoux a noté sur un document pré-établi les opérations d’entretien recensées durant les interventions.

  • Le changement du cable du lanceur du moteur du ponton. Le système de détournement de la poignée du lanceur est à refaire. Didier et Jacques réaliseront ce travail
  • Vérification de la roue jockey qui ne s’est pas correctement enclenchée. Didier et Jacques réaliseront ce travail
  • Avertir les propriétaires des corps morts déplacés et/ou vérifiés. Christian s’en charge.
  • Refaire un état des lieux des CM (pour déplacement, enlèvement et nouvelle mise en place). Christian s’en charge.
  • Voir les affectations possibles dès maintenant.

Je tiens, dans ce rapport, à remercier toutes les personnes qui sont intervenues, que ce soit sur le ponton, sur l’annexe, ou encore à l’intendance, ainsi que ceux qui se sont déplacés pour donner un coup de main et qui sont repartis. En apportant, chacun leur compétence et leur aide, nous avons bien commencé l’année. Il reste encore beaucoup de travail à réaliser pour finir la réorganisation du plan d’eau, mais si nous renouvelons ces opérations nous devrions avoir un premier résultat avant la saison 2012.

Le responsable de plan d’eau

Christian LANIAU.

Les commentaires sont fermés.